Installation d’une porte blindée : efficace pour la sécurité de sa maison ?

Dans 80 % des cas, les cambrioleurs cherchent à s’introduire dans un appartement ou une maison par la porte d’entrée. Si un système d’alarme anti-effraction est une solution, la porte blindée assure elle aussi la protection de votre logement.
Installées généralement par des professionnels pour donner toutes les garanties à votre assureur, découvrez les spécificités des portes blindées. Quelles sont les normes qui les régissent ? Quels sont les différents types de porte blindée proposés sur le marché en France ?
Faisons le point sur cet élément de sécurité indispensable à la protection de votre maison.

Qu’est-ce qu’une porte blindée ?

Une porte blindée est une porte spécifique prévue pour la sécurité de votre logement. Avec une installation aux normes effectuée par un professionnel, elle retarde ou empêche une tentative d’effraction.
Une porte blindée, c’est au minium 5 minutes de protection quand on sait qu’un cambrioleur rend les armes au bout de 3 minutes de tentative.
La porte blindée comprend plusieurs éléments de sécurité. Elle est conçue généralement avec des panneaux en acier pour atteindre un niveau de résistance optimum. Viennent ensuite une couche d’isolation et des renforts au niveau du bloc et du bâti. Enfin, le système de fermeture complète le dispositif de la porte : serrure à plusieurs points latéraux, de 3, 5 ou 7 points maximum.

Quelles sont les normes de certification d’une porte blindée ?

Quels que soient les types de portes blindées, faites le choix d’une porte disposant d’une certification Assurance Protection Prévention appelée normes de sécurité A2P.
En France, la norme A2P garantit la résistance de la porte blindée et de sa serrure. L’efficacité de la sécurité s’évalue de 1 à 3 : le niveau 1 correspond à une résistance anti-effraction de 5 minutes, le niveau 2 à une résistance de 10 minutes et le niveau 3 à une résistance de 15 minutes.
Le bloc-porte dispose également d’une norme de qualité notée BP1, BP2 ou BP3. En France, la certification du bloc-porte et de la serrure est délivrée par le Centre National de la Prévention et de la Protection (CNPP).
Le choix du niveau de résistance est différent en fonction du local à protéger : porte d’entrée ou porte de garage de maison, appartement, entreprise ou local commercial.

Quels sont les différents types de portes blindées ?

3 produits s’offrent à vous si vous souhaitez équiper votre logement et ses portes d’accès d’une sécurité anti-effraction : le blindage d’une porte existante, une porte blindée simple ou un bloc-porte blindé.
Pour la dernière solution, le recours à des professionnels est, sans conteste, recommandé : un serrurier ou un fabricant comme Fichet, Picard ou Tordjman Metal, par exemple.
Le matériau de base du blindage est l’acier. Sur l’acier, sont fixés 2 panneaux, l’un à l’intérieur de la maison ou de l’appartement et l’autre à l’extérieur. Ils constituent l’habillage esthétique de la porte blindée. En bois ou en aluminium, ils sont de divers coloris avec une gamme de motifs ou décors au choix.

Choix 1 : porte classique renforcée par un blindage

Faites la distinction entre une porte blindée et un blindage. La porte blindée se compose d’un ensemble comprenant l’ouvrant, le bloc-porte et, bien sûr, la serrure.
Le blindage consiste à blinder une porte existante et/ou son bâti, qui ne peuvent être changés ou que vous souhaitez conserver. Le blindage renforce la résistance de n’importe quel type de porte : entrée, garage, cave…
Le blindage, outre sa fonction sécuritaire, renforce l’isolation thermique et acoustique de la maison. Le prix est 30 % moins cher qu’un ensemble de porte blindée.

Choix 2 : porte blindée simple

Une porte blindée simple se compose de deux éléments : le dormant, ou bâti de porte, et la porte elle-même. Le dormant est l’ensemble des éléments fixes de la porte (ou fenêtres) sur lesquels se fixe l’ouvrant.
Un professionnel parle de porte blindée simple car seul l’un ou l’autre des éléments peut être installé. Si vous choisissez seulement le dormant en acier, il protège votre logement d’une effraction avec un pied-de-biche. Son prix varie de 700 à 2 000 euros.

Choix 3 : bloc-porte blindé

Le bloc-porte blindé reste la solution la plus efficace contre tout type d’intrusion. Le bloc-porte blindé est constitué d’un ensemble solidarisé : la porte et le bâti en acier ne font qu’un.
Grâce aux normes de sécurité choisies (A2P et BP1, 2 ou 3), ce type de porte est réputé infranchissable. La fracturer demanderait trop de temps et ferait trop de bruit pour que s’y risque un cambrioleur. Son prix varie de 2 000 à 5 000 euros.

Choisir la serrure d’une porte blindée : quel est l’avis d’un professionnel ?

Un serrurier conseille l’installation d’une porte blindée équipée d’une serrure d’au minimum 3 points. Les serrures les plus dissuasives restent celles à 5 points. Celles à 7 points sont installées sur une porte d’une hauteur d’au moins 2,10 m.
La disposition des points de fermeture dépend du type de porte blindée et du type de sol. Si la maison ou l’appartement possède un chauffage par le sol ou un sol fragile de type marbre, le serrurier recommande des points de fermeture latéraux.
Une rosace peut compléter le dispositif pour protéger le cylindre et la serrure de tentative de perçage ou d’arrachage. Le professionnel installe la serrure de la porte blindée en applique ou encastrée.

Sachez enfin qu’en plus d’améliorer la sécurité de votre maison, une porte blindée peut être coupe-feu, connectée, résistante à la corrosion et d’une durée de vie d’environ 50 ans. Pour des travaux de qualité et la garantie des produits, il est souhaitable de faire appel à des professionnels pour l’installation d’une porte blindée ou d’un bloc-porte blindé. N’hésitez pas à demander des devis lors de votre projet.